Extrait de Le Cinglant argument

De BiblioCuriosa.
(Différences entre les versions)
(Page créée avec « Extrait de / Excerpt from : ''Le Cinglant argument''. Henri, tout à sa diabolique revanche, reprenait la fessée, au point où il l’avait laissée. — Voyons, d... »)
 
 
(2 révisions intermédiaires par un utilisateur sont masquées)
Ligne 22 : Ligne 22 :
 
Et Henri continuait.
 
Et Henri continuait.
  
— Le 18, sept gifles... fit-il, précipitant maintenant les coups et fouettant à toute volée... cette fois, la mesure était bonne, hein ? vous ne vous attendiez pas à celle-là !
+
— Le 18, sept gifles... fit-il, précipitant maintenant les coups et fouettant à toute volée. Cette fois, la mesure était bonne, hein ? vous ne vous attendiez pas à celle-là !
  
 
Il évita une ruade involontaire de la victime et continua la fessée, œil pour œil, dent pour dent, appliquant la peine du talion avec l’angoisse de la honte par-dessus le marché.
 
Il évita une ruade involontaire de la victime et continua la fessée, œil pour œil, dent pour dent, appliquant la peine du talion avec l’angoisse de la honte par-dessus le marché.
Ligne 32 : Ligne 32 :
 
Le derrière de Madame Trident avait pris la couleur d’une belle pivoine grenat. Sa figure n’était guère moins rouge et les discours dont Henri ponctuait cette odieuse fessée ne contribuaient pas peu à l’empourprer.
 
Le derrière de Madame Trident avait pris la couleur d’une belle pivoine grenat. Sa figure n’était guère moins rouge et les discours dont Henri ponctuait cette odieuse fessée ne contribuaient pas peu à l’empourprer.
  
La malheureuse pleurait, mais Henri ne se souciait pas plus de ses larmes, qu’il ne prêtait d’attention aux efforts que l’infortunée tentait pour se débarrasser du mouchoir qui l’empêchait de parler, et aussi de se soulager en criant à pleine gorge.
+
La malheureuse pleurait, mais Henri ne se souciait pas plus de ses larmes qu’il ne prêtait d’attention aux efforts que l’infortunée tentait pour se débarrasser du mouchoir qui l’empêchait de parler, et aussi de se soulager en criant à pleine gorge.
  
 
Le fouet avait été rudement appliqué, le postérieur de Lucie avait bien reçu quarante claques, juste le nombre de gifles notées sur le petit carnet.
 
Le fouet avait été rudement appliqué, le postérieur de Lucie avait bien reçu quarante claques, juste le nombre de gifles notées sur le petit carnet.
Ligne 43 : Ligne 43 :
  
 
----
 
----
 +
<font color="Crimson">'''Livres numériques avec 16 illustrations en formats PDF et ePub en vente aux [http://editionsbibliocuriosa.com/collections/collection-piquante/products/le-cinglant-argument Éditions Biblio Curiosa]'''</font>
 
[[Category:Extraits / Excerpts]]
 
[[Category:Extraits / Excerpts]]

Version actuelle en date du 9 septembre 2015 à 09:47

Extrait de / Excerpt from : Le Cinglant argument.


Henri, tout à sa diabolique revanche, reprenait la fessée, au point où il l’avait laissée.

— Voyons, disait-il, les bons comptes font les bons amis, deux claques le 14... pif! paf ! et sa main giflait le derrière, où déjà les roses se mêlaient aux lys jusqu’alors impollués.

— Le 15, six gifles...

Et la main fessait avec vigueur, meurtrissant la croupe bondissante et singulièrement mobile.

— Le 16, trois gifles...

Il fouettait, empourprant le fessier, dont les bonds involontaires mettaient la pudeur de la patiente à une fort rude épreuve.

— Le 17, cinq gifles...

La douleur devait être insupportable, car la malheureuse se trémoussait, qu’on nous pardonne l’expression, comme un goujon dans une poêle à frire. Ses jambes se lançaient à droite, à gauche, sans souci du pantalon qui, fragile entrave, fut bientôt déchiré, séparé en deux.

Si les cuisantes cinglades l’obligeaient à se débattre involontairement, Madame Trident ne résistait pourtant pas, elle ne cherchait ni à lutter, ni à se dérober, car elle avait senti, à différentes reprises, la pointe du couteau piquer sa chair et dans la déroute de ses idées, elle comprenait vaguement que l’infâme et humiliant traitement qu’elle subissait lui sauvait peut-être l'existence.

Et Henri continuait.

— Le 18, sept gifles... fit-il, précipitant maintenant les coups et fouettant à toute volée. Cette fois, la mesure était bonne, hein ? vous ne vous attendiez pas à celle-là !

Il évita une ruade involontaire de la victime et continua la fessée, œil pour œil, dent pour dent, appliquant la peine du talion avec l’angoisse de la honte par-dessus le marché.

Pendant qu’il donnait le fouet à Lucie avec une conscience et une méthode dont la pauvre femme se serait bien passée, la gaîté de sa besogne avait éveillé sa loquacité ; il ne lui épargnait aucune de ses réflexions, et la faisait participer aux ressources de son esprit de gavroche parisien.

— C’est gentil, ça, de recevoir la fessée comme une petite fille... c’est comme à la place de la Bastille : ici, on voit la lune à un mètre... Madame trouvait rigolo de me ficher des gifles, Madame demandait à quoi sert le petit carnet, et Madame se payait ma tête, se disant : quelle poire! Maintenant, on passe à la caisse... la grosse caisse, il ne manque plus que les cymbales pour accompagner la musique... et dire que sans ces bienheureuses gifles, je n’aurais jamais eu le bonheur de contempler le gracieux postérieur de Madame! Cachottière... on a comme ça de jolies choses et on ne les montre pas à ses amis... c’est pas gentil... et voilà pour la peine!

Le derrière de Madame Trident avait pris la couleur d’une belle pivoine grenat. Sa figure n’était guère moins rouge et les discours dont Henri ponctuait cette odieuse fessée ne contribuaient pas peu à l’empourprer.

La malheureuse pleurait, mais Henri ne se souciait pas plus de ses larmes qu’il ne prêtait d’attention aux efforts que l’infortunée tentait pour se débarrasser du mouchoir qui l’empêchait de parler, et aussi de se soulager en criant à pleine gorge.

Le fouet avait été rudement appliqué, le postérieur de Lucie avait bien reçu quarante claques, juste le nombre de gifles notées sur le petit carnet.

Henri ne dépassa pas le compte; il arrêta « les frais », mais ses mains ne se détachèrent pas du vélin satiné de la peau congestionnée par la fessade; bien plus, elles devinrent indiscrètes et s’égarèrent, malgré la défense nerveuse des cuisses serrées.

Devant la pose bien involontairement indécente que Madame Trident avait été tenue de conserver pendant toute la correction, l’excitation de l’apprenti n’avait fait que s’accroître et ses idées de vengeance se changeaient petit à petit en un désir précis et indomptable, le désir du mâle devant la nudité de la femme, pour la première fois révélée à ses yeux, le rut farouche de la possession sexuelle.



Livres numériques avec 16 illustrations en formats PDF et ePub en vente aux Éditions Biblio Curiosa